La Force d’Aimer

Kalligrafie, Calligraphy, Calligraphie ~ Olie op doek, Oil on canvas, Huile sur toile ~ 60x40cm
Copyright & Artist:

Quand on a que l’amour ~ Jacques Brel

Quand on a que l amour
a s’offrir en partage
aujour du grand voyage
qu’est notre grand amour

Quand on a que l’amour
mon amour toi et moi
pour éclatente de joie
chaque heure chaque jours

Quand on a que l’amour
pour vivre nos promesse
sans nulle autre richesse
que d’y croire toujourd

Quand on a que l’amour
pour meublées de merveilles
et couvrir de soleil
la laideur des faubourgs

Quand on a que l’amour
pour unique raison pour unique
chanson et unique secours

Quand on a que l’amour
pour habiller matin
pauvre et malandrins
de manteaux de velours

Quand on a que l’amour
a offrir en priere
pour les maux de la terre
en simple troubadour

Quand on a que l’amour
a offrir a ce la
dont l’unique combat
est de chercher le jour

Quand on a que l’amour
pour tracer un chemin
et forcer le destin
a chaque carrefour

Quand on a que l’amour
pour parler aux canons
et rien qu’une chanson
pour convaincre un tambour

Alors sans avoir rien
que la force d’aimer
nous aurons dans nos mains
amis le monde entier

 

Quelques mots d’amour

Arrivant a sept heures du matin à Liseux ~ Basilique de Saint-Thérèse ~ au debut de printemps ~ j’ai pris ce vidéo. Moment de méditation, chants d’oiseaux et une chanson sur le radio… et tout à coup les lumiéres de nuit s’éteignent et un oiseau s’envole…

Embrasser

En embrassant tes Rêves
c’est l’Amour qui nous appelle
En embrassent tes Larmes
c’est l’Amour qui nous appelle
En embrassant la Mer
c’est l’Amour qui nous appelle
En embrassant la Vie
c’est l’Amour qui nous appelle
En embrassant la Terre
c’est l’Amour qui nous appelle
En embrassant la Lune,
c’est l’Amour qui nous appelle
En embrassant Soleil
c’est l’Amour qui nous appelle
En embrassant
cet Amour qui nous appelle
En embrassant
c’est l’Amour qui nous rappelle

Ma Ville Minuit

Ma Ville Minuit

Cette ville m’est inconnue
personne me parle
et quand je me retourne

il ya le vide
o quelle langueur
quelle passion
se cache dan tes ténèbres
je m’en doute

Cette ville m’est inconnue
personne me parle
et quand je me retourne là
je vois les chambres
mes demeures, mes amours
ils sont tous là
muets
leurs mains me semblent étranges

Cette ville m’est inconnu
personne me parle
et quand je me retourne là
il y a toi, ma vie
ma jeunesse perdue
je vois le lit
qui m’a jeteé dans cette ville

Cette ville m’est inconnue
personne me parle
et quand je me retourne là
il y a moi
O quelle langueur
quelle passion
se cache dans ses ténèbres
je m’en doute

Cette ville m’est inconnue
personne me parle
et quand je me retourne
je me retourne et là
il y a un ciel bleu
personne
que des nuages
quelle amour qui m’appelle
viens
viens
c’est moi

O cette ville m’est trés connue
C’est elle
C’est ce qui me fait parler

Musique: Robert Schuman, Scènes de la forêt, Opus 82, l’Oiseau-Prophète
Texte, voix: Bout Vercnocke

Peinture: “Apocalypse”, F. Vercnocke, 175cm x 150cm